Strophes, séquences et mouvements (2000)
Compositeur: François Morel
Grand ensemble de saxophones (SnoSSAAATTTBBBs)

 

L'écriture de cette pièce pour 12 saxophones repose sur trois modes desquels les blocs sonores (harmonie) tirent leurs sources. Malgré son titre en trois gestes intégrés, l'idée de retour des 5 strophes, le lien entre chacune des 7 séquences qui s'insèrent (duo, 2 trios, quatuor, quintette, sextuor et septuor) ainsi que 3 chorals, offrent un parcours  coloré au long de l'oeuvre imprégnée de la sensation de mouvement jusqu'aux dernières pages de la partition. Pendant toute la durée de l'oeuvre le déroulement ne cesse d'augmenter de vitesse dans le tournoiement de l'espace sonore. La musique décroît progressivement, faisant place à un monde suspendu pour conclure dans une dernière flambée de violence pour s'éteindre dans les bruits de clés et le souffle (bruit blanc) produit dans les instruments. 

La pièce est une commande de l'Association des saxophonistes du Québec avec l'aide du Conseil des Arts du Canada dans le cadre du 12e Congrès mondial de Saxophone tenu à Montréal en juillet 2000. La création a eu lieu au Festival International de Lanaudière le 3 juillet 2000 par l'Ensemble international de saxophones sous la direction de Jean-Marie Londeix à qui l'oeuvre est dédiée.