Manu Militari (2003)
Compositeur: Louis Dufort
pour quatuor de saxophones et traitement numérique

Cette pièce s’inscrit dans une démarche entreprise lors de mes plus récentes compositions où le timbre acoustique de l’instrument est génétiquement modifié par l’entremise de manipulations créées par de nouvelles technologies. Sujet à la mode, il va sans dire. Toutefois, le saxophone est ici le cobaye et même si ce que vous voyez est bel et bien un saxophone, son miroir virtuel viendra y greffer des colonnes d’air gigantesques, y ajoutera des dizaines de clés, doublera son embouchure et multipliera son amplitude enfin bref, ouvrez bien vos oreilles.

Au-delà de la cuisine technique de l’œuvre, il y a un discours qui veut mettre en lumière la puissance de la musique qui, malgré bien des compositeurs, a pu servir des causes discutables. Il n’en demeure pas moins que la puissance de la musique est une facette qui m’a toujours fasciné. Si le cinéma peut bien vous faire frémir d’horreur ou vous faire glisser une larme de tendresse sur votre joue, la musique aussi peut y parvenir. Il s’agit simplement de se laisser emporter par le flux sonore et votre imagination s’occupera du reste.

À Carl Teike (1864-1922) sergent compositeur. Il composa essentiellement des marches militaires dont une œuvre extraordinaire " Alte Kameraden " qui fut en partie employée ici comme matériau de base.

Commande de Quasar, Manu Militari a été créé le 24 janvier 2003 dans le cadre du concert Électrochocs présenté à l'Espace chorégraphique Jean-Pierre Perreault (Montréal).