Intended Assembly (2018)
Compositeur: William Kuo
Pour quatuor de saxophone, caisse claire, tubes, eau et dispositif électronique

Le périple de chaque instrumentiste commence à peu près de la même façon: une combinaison entre apprentissages et intuitions oriente le corps humain vers l’« assemblage prévu » du corps et de l’instrument. Chaque geste sur l’instrument rencontre une résistance, depuis laquelle le son émerge à travers des forces comme la friction, la vélocité et la pression. En tant que compositeur, je suis motivé par la possibilité de rencontrer de nouvelles identités sonores formées par de telles résistances.

Mes idées pour cette pièce ont pour origine des expérimentations réalisées avec Liam Hockley qui avaient pour but de modifier la clarinette en utilisant des tubes de vinyle de différentes longueurs. Ces modifications ont eu pour effet d’abaisser et de rapetisser considérablement le registre de l’instrument, de façon à ce que chaque doigté chromatique produise une inflexion microtonale au timbre assombri et étouffé. Liam et moi avons aussi fait une découverte inattendue qui nous a amenés à changer la fonction du tube de vinyle en pompe à air, produisant ainsi des sons de bouillonnements à l’intérieur d’un seau d’eau.

J’ai transposé ces expérimentations au saxophone. Dans cette nouvelle configuration, l’identité du saxophone est temporairement suspendue. Son « assemblage prévu » est réimaginé avec l’ajout de tubes de vinyles et de tuyaux PEX en tant que nouvelles constitutions de l’instrument. De nombreuses autres identités en émergent: autant le seau d’eau que la caisse claire deviennent des résonateurs, la dernière au moyen des vibrations d’un haut-parleur. Les saxophonistes se transforment en manipulateurs d’objets.

À travers l’acte de composer, les hasards deviennent prévus. La composition devient une pratique de transformations de fonctions des intentions.