God keep our land glorious and rich * (2018)
Compositeur: Alec Hall
Pour quatuor de saxophones et dispositif électronique

96

 

L’échantillonnage et l’enregistrement sur le terrain jouent un rôle important dans ma démarche, me permettant de jouer sur la frontière entre intentions musicales, sons bruités et sons concrets et ainsi de donner un caractère anthropologique aux matériaux à la source de mes pièces. 

Pour cette commande Nouveau Chapitre, mon esprit s’est tourné vers une de ces histoires canadiennes moins racontées : les sables bitumineux d’Athabasca. Composante incontournable de notre économie, ils sont un sujet communément discuté par la société canadienne. En même temps, du fait de leur isolement et de la difficulté à en concevoir l’incroyable immensité, ils restent en quelque sorte abstraits et au-delà de notre imaginaire collectif.

La plupart des gens ne peuvent concilier l’ampleur des problèmes environnementaux avec leurs actions individuelles et les gouvernements encouragent une profonde forme de déni sur les changements climatiques.86 % des Canadiens expriment une certaine crainte par rapport aux changements climatiques, bien que les Canadiens aient l’un des plus importants bilans carbone personnels au monde *. 

J’ai voyagé à Fort McMurray et dans ses environs au mois d’octobre 2017. Malgré les difficultés d’accès aux différents sites, j’en ai enregistré l’environnement sonore autant que j’ai pu, tout en prenant des notes quotidiennes sur mon expérience. 

Parcourant 500 miles en seulement deux jours et passant d’un champ de pétrole l’autre avec un équipement d’enregistrement bien apparent, j’ai fait la rencontre d’une variété de personnes intriguées par mon travail et disposées à me parler de leur relation aux sables bitumineux. 

La pièce est une série de tableaux enchainés qui témoignent des différents sites que j’ai visités.

*Étude Focus Canada, 2014 menée par David Suzuki