On Fragments* (2017)
Compositeur: Solomiya Moroz
Quatuor de saxophones (SATB) et dispositif électronique

On Fragments

Écrit pour le quatuor Quasar, On Fragments a émergé de ma volonté de travailler avec des moyens musicaux sur la thématique de l’organisation du travail. J’ai pris l’idée de l’automatisation et de l’organisation en tant que méta-sujets pour réfléchir sur le travail qui concerne à la fois la composition et le travail d’un ensemble. J’ai collaboré étroitement avec Quasar pour la création des matériaux de composition. J’ai demandé aux musiciens de travailler sur des sons d’enregistrements extérieurs pris à la fois en tant que matière sonore, mais aussi en rapport avec le mouvement physique qu’ils inspirent. Les enregistrements extérieurs utilisés dans cette pièce proviennent de sites de construction d’un quartier de Montréal qui a été gravement touché par la post-industrialisation dans les années 1950. Cependant, ils ont été enregistrés en 2012 lors de rapides réaménagements d’habitations du quartier Griffintown réalisés sur les restes de sites historiques d’usines et de quartiers ouvriers.

L’histoire de l’automatisation est évoquée dans la pièce par l’intégration d’un fragment d’un texte tiré du livre de Paul Mason Post Capitalism : A Guide to Our Future. L’auteur y aborde le sujet à la fois comme une force progressiste et régressive dans notre société.

« Technologiquement, nous nous dirigeons vers des produits à prix nul, un travail incommensurable, un décollage exponentiel de la productivité et une automatisation étendue des processus physiques. Socialement, nous sommes prisonniers d’un monde de monopoles, d’inefficacité, de ruines d’un marché libre dominé par les finances et d’une prolifération de « métiers ».

Je tiens à remercier les musiciens de Quasar pour leur temps et leur dévouement pour le développement de On Fragments.

 

Solomiya Moroz