Jérôme Minière (1972)

Jérôme Minière est né en France en 1972 et y a vécu jusqu’à 19 ans, il a ensuite étudié le cinéma pendant 5 ans à l’INSAS (Bruxelles), puis il s’est installé au Québec où il vit maintenant depuis 23 ans. On peut donc dire sans se tromper qu’il fait de la chanson francophone, c’està- dire ni franco-française, ni québécoise « pure laine ». Les territoires qu’il explore sont musicaux et poétiques.

Il a fait paraître une douzaine d’albums dont, « Jérôme Minière danse avec Herri Kopter » (2013, Félix album électro), « Le vrai le faux » (2010, Prix Rapsat-Lelièvre), « Coeurs » (2007), « Jérôme Minière Chez Herri Kopter » (2004), « Petit Cosmonaute » (2002, Félix auteur-compositeur), « Jérôme Minière présente Herri Kopter » (2001, Félix album électro), et « La nuit éclaire le jour qui suit » (1998), un des premiers albums francophones à allier musique électro et chanson. À titre de compositeur, auteur, réalisateur ou remixeur, il a travaillé avec de nombreux artistes dont Pierre Lapointe, Martin Léon, Michel Faubert, JP Ferland, Jim Corcoran, Dumas, François Breut, Lhasa de Sela, Frannie Holder, Bïa…

Curieux de nature, il a aussi collaboré avec des artistes en arts visuels, cinéma, danse, théâtre, performance, pub et littérature. Il développe en plus ses propres clips vidéo et des projets hybrides avec l’artiste visuelle MP Normand. Par ailleurs, il a publié son premier roman « L’enfance de l’art » en 2014 chez Quai no5/XYZ

Depuis l’album « Une île » (2015), Jérôme Minière a surtout composé pour le théâtre, donnant suite à une fructueuse série de collaborations avec le metteur en scène Denis Marleau (théâtre UBU). Ainsi, il a pu travailler en France à la Comédie Française pour la pièce « Innocence », et au Québec, monter sur la scène du TNM pour le « Tartuffe » ou encore d’interpréter des chansons de Bertold Brecht à l’Espace Go. Il a aussi composé et réalisé un album double pour les tout-petits (à paraître lui aussi en 2019 chez La Montagne Secrète). Il vient tout juste de composer la musique du film documentaire « Point d’équilibre » de Christine Chevarie-Lessard (ONF/2018) qui sort en salle dans les prochaines semaines.

Fort de ces nouvelles expériences, il a travaillé sur un diptyque de deux albums : « Dans la forêt numérique » (à paraître le 7 décembre 2018 sur toutes les plateformes numériques et en édition CD limitée) et « Une clairière » (prévu en début d’année 2019, en vinyle et en digital avec le label français Objet Disque). Ces deux nouveaux projets fonctionnent aussi bien ensemble que séparément, c’est selon les goûts.

Crédit photo : Félixe

Oeuvres de Jérôme Minière au répertoire de Quasar

Prochains concerts de Quasar

26 septembre 2019 - 19:00
Camp Éthel , Verdun
27 septembre 2019 - 19:00
Camp Éthel , Verdun
28 septembre 2019 - 14:00
Amphithéâtre du Gesù , Montréal