La Série Électro

Un événement bisannuel de Quasar
qui favorise l'exploration, la collaboration
et l'émergence d'idées nouvelles.

Au début des années 2000, la technologie s’impose de plus en plus en musique comme dans toutes les autres sphères. Le traitement numérique allié aux instruments acoustiques devient alors une nouvelle forme d’art née pour rester et évoluer. Passionné par la musique de son temps et l’exploration sonore, QUASAR entreprend en 2003 une nouvelle aventure, donnant naissance à la Série Électro.

Des ateliers

Des ateliers de création, véritables laboratoires des musiques nouvelles.

Un concert

Un concert qui présente les créations de 4 compositeurs d’ici et d’ailleurs, aux styles, parcours et influences très variés.

Un événement

un évènement fort où se rencontrent les sonorités vibrantes des saxophones et les multiples possibilités qu’offre la musique électronique.

Pour Quasar, la Série Électro est devenue depuis 2010 une de ses productions majeures
au même titre que ses concerts saisonniers, à la différence que cette série est donnée à tous les deux ans.

Maintenant à sa 6e édition, la Série Électro continue de contribuer à positionner Montréal
comme un pôle de référence internationale en musique d’avant-garde.

Ateliers de création

Les ateliers de création ont lieu à l’automne alors que les œuvres sont créées au printemps suivant. C’est une semaine complète d’intense collaboration entre les compositeurs et le quatuor qui se rencontre sur une base quotidienne. Le but de cette résidence est d’offrir aux compositeurs l’occasion d’expérimenter sans aucune obligation immédiate d’atteindre un résultat concret. Il s’agit d’un véritable vivier où les idées les plus surprenantes peuvent devenir la matière première des oeuvres à venir.

L’expérience est aussi très riche du point de vue de l’interprète. Il s’agit dans un premier de révéler aux compositeurs la connaissance  qu’ils ont de leurs instruments et en contrepartie d’entrer dans l’univers du compositeur au tout début du processus de création. Cette situation est doublement positive : le compositeur développe une conscience accrue de ce qu’il demande aux interprètes alors que ces derniers font partie de la genèse de l’oeuvre depuis sa naissance.

Il s’agit d’un véritable laboratoire de création qui aboutira à un premier aperçu des composantes des futures créations lors d’un atelier public, puis au concert où les créations seront livrées au public.